Skip to main content

Une année record pour le club

Une année record pour le club

Depuis la rentrée scolaire 2016, ce sont huit nouvelles ceintures noires 1er DAN, 2 nouvelles 3ème DAN et une nouvelle 4ème DAN (la première du club) qui ont été validées au sein du club.

Ont été validés 1er DAN: Axel Ohresser, Jonas Scherer, Dorian Ehrmann, Amina Dolguieva, Islam Dolguiev, Océane Lorentz, Hector Seiler et Gaël Houilliez.

Ont été validés 3ème DAN: Géraldine Boss et Alain Gstalter

A été validé 4ème DAN: Damien Houilliez

Nous comptons 37 ceintures noires licenciés au club à ce jour, un record.

Journée de réinscription

Journée de réinscription

Aujourd’hui a eu lieu la traditionnelle matinée de réinscription. Beaucoup de monde, de la bonne humeur….. et du sport.

Les cours ayant été maintenu, les parents et les enfants présents ont pu assisté et participer aux activités proposées.

Ainsi  ils ont pu s’essayer au Taïso, au Ju Jitsu self défense et au Chanbara.

En effet le club va lancer à la rentrée une section Chanbara.

En quelques mots de quoi s’agit il ?

 

L’ORIGINE

En 1971, Tanabe Tetsundo et quelques uns des meilleurs escrimeurs japonais s’associèrent. Bien qu’ils étaient assez traditionalistes, ils reconnurent que leur société changeait rapidement et que ce que les gens ont appris 100 ans plus tôt intéressait moins les adolescents du XXème siècle, de plus en plus attirés par les sports ludiques occidentaux.
Avec un peu d’innovation et d’aide de la part des sciences et technologies, il conçut un système dans lequel les armes sont matelassées mais pas les combattants, ceci leur permettant une liberté de mouvement totale puisque le seul équipement requis est une arme et un casque léger.
De là est né le Sport Chanbara, art martial basé sur le goshinjyutu, l’art de la self-défense et de l’escrime libre.
Cette discipline s’est propagée à travers le Japon, elle a même été reconnue par le département de l’éducation du Japon et beaucoup d’écoles inclurent le Sport Chanbara dans l’éducation physique des enfants.
Une des raisons de son succès est l’absence de règles restrictives. Le Sport Chanbara se veut l’héritier direct et fidèle des combats livrés entre samouraïs de par son esprit et son réalisme. A la différence d’autres arts martiaux, le Sport Chanbara n’a pas subit de codification extrême puisque tous les coups susceptibles de défaire l’adversaire sont admis.
Il nous apprend donc qu’il n’y a pas de mauvaise manière de combattre : un des pratiquants peut avoir des techniques du kendo pendant que son adversaire utilise des techniques de l’escrime européenne. Les deux peuvent s’entraîner avec les mêmes armes et combattre avec la même règle – couper sans se faire couper – et sans la crainte de blesser la personne en face de soi.

LA TENUE

 Le sport chanbara se pratique les pieds nus et vêtu d’un kimono blanc avec ou sans manches (dans ce cas, un tee-shirt à manche longue et de couleur uni sera porté dessous). Il est conseillé de porte des gants, sans armature rigide.
Les pratiquants portent un casque léger pour protéger la tête.

Le Judo Club de Saverne, vous donne un nouveau rendez vous pour une matinée d’inscription le 9 septembre sur le même modèle.

Bonnes vacances